Rejoindre la communauté

C'était écrit et ça devait arriver un jour

En réalité, j'ai commencé à m'intéresser au maraichage parce que je croyais la force d'un mouvement communautaire soutenant le maraichage. Parceque d'autres le faisaient et je les trouvais si inspirant. 
Et puis au moment de me lancer, j'ai eu peur. J'ai préféré fonctionner par des voies plus classiques, en vendant mes légumes "à l'aubette" puis par paniers livrés à domicile, un peu sur les marchés, puis dans des magasins. 
En fait, tous ces systèmes sont épuisants, chronophage et, selon moi, rarement rémunérateurs à la hauteur de l'effort fourni. 
Et puis être maraicher, c'est prendre soin de la terre et nourrir des bouches. Ca ne devrait donc, en aucun cas, mener à devenir marchant de tapis.
Et pourtant... nous sommes nombreux et nombreuses à nous essouffler. Certain.e.s jettent les armes, baissent les bras et leurs outils avec. Au milieu de cette année, j'ai rejoins les rangs de ceux-là... et puis trois facteurs m'ont rendu toutes mes forces
1. J'ai repensé au fait que vous étiez nombreux à me soutenir depuis 3 ans. 
2. J'ai été accueilli par un collectif agricole nommé La Forêt de Luhan.
3. J'ai redécouvert le principe de CSA (Communauté en soutien à l'agriculture).
Et j'ai donc décidé de continuer en inscrivant le projet Au jardin du voisin dans la démarche d'un CSA intégré à la Forêt de Luhan.
Les avantages de cette démarche sont :
- espérer un "salaire décent" et me projeter comme maraicher de famille sur le temps long,  
- une simplification administrative pour vous comme pour moi
- plus de proximité avec vous via des "temps forts" au jardin ou via des "ateliers de cuisine"
- des graines un peu plus "endogènes", plus adaptées à nos terroirs et, je l'espère, plus savoureuses encore! 

Les changements :

- un engagement sur 40 semaines (avec possibilités de paniers suspendus) (toutes les semaines ou une semaine sur deux)
- une réorganisation des livraisons via un système de GAC sur Liège et les Vennes
- une légère augmentation du prix afin d'atteindre le "plafond" salarial espéré de 1700€ net/par mois
- un tarif différencié pour les "bas revenus"

 Vous êtes intéressés à soutenir ce projet, et le maraichage de proximité? 

Laissez moi un message à aujardinduvoisin@gmail.com ou en appelant le 0497/424613

Je me réjouis de vous retrouver ❤️

Laurent, votre maraicher familial, local et attentionné 🌱🥕