Le mulot, mon apprentissage

Ces deux derniers mois j'ai fais la rencontre du mulot. 

Des collègues m'en avaient parlé, elles utilisaient la sauge et faisaient des "pactes spirituels" avec cet animal, leur laissant une partie des récoltes, leur "parlant" et leur proposant de rester principalement dans telle ou telle zone. 

Dans ma barbe (que je n'ai pas), je me disais: "c'est comique comme méthode"mais, au fond, une partie de moi résistait à cette idée, à cette vision du monde.

La roue tourne. 

Aujourd'hui, c'est mon tour. Des mulots, y'en a partout dans la pépinière. Je les ai vu de mes yeux. Sans blague, on laisse trainer des graines au sol et y'a plein d'endroits où ils peuvent se cacher aussi. 

Et donc... y'a deux mois, un beau matin, que vois-je? Des plaques de plants de tomates entières rongées à la racine. C'est un peu dur d'accepter, mais j'accepte. 

Une semaine après, c'est au tour des concombres de disparaitre. Un ami entoure les plans d'un grillage, un autre isole les plans au milieu de l'eau comme le font les châteaux et leurs Douvres. J'entoure aussi mes tables de collant double face,... rien n'y fait. Rien je vous dis. 

La semaine dernière, ce sont les 1000 jeunes plans de courges qui se sont retrouvées complètement retournées par les petites pattes chéries. Elles aiment les graines qui germent (prenons exemple car c'est bon pour la santé).

C'en est trop. Je passe à la méthode intensive. J'achète des pièges. Le fameux topsnap (super violent et dur à voir). On lache les chiens qui en attrapent trois.

Voilà pourtant un mois que les pièges sont installés et que cela ne change rien. Je continue de perdre des plants à repiquer. 

Alors que faire?

Et bien, j'ai repensé à ces collègues et leurs idées que j'ai peut être jugé trop rapidement de farfelues. Je débroussaille l'endroit où mes prédécesseurs avaient installé un autel à Mulots et je leur mets des graines. Je cueille un peu de sauge et je "prie" en acceptant que ce mulot m'amène tout un lot d'apprentissage. 

👉 Faire la guerre ne change rien. 

👉 Semer 1000 plans de courges était déraisonnable et m'aurait amené au surmenage

👉 avec la nature, il faut composer, lui laisser sa part, ne pas tout envahir.

👉 Accepter que nous sommes tout petits face à la grande nature et que les êtres plus petits que nous y ont toute leur place. Ils sont à l'origine de beaucoup d'apprentissages si on les respecte en retour.